Description

Technologie VTAC : révolutionner les tests de données à haute vitesse dans l’industrie automobile

La solution de pointe VTAC de VPC a révolutionné le monde du test de données à haute vitesse. L’une des raisons du succès du VTAC est sa capacité à tester et à gérer les données jusqu’à un taux de transferts supérieur à 12,5 Gbps par paire différentielle. Si d’autres solutions à haut débit existent, la conception révolutionnaire du VTAC permet d’atténuer diaphonie et perte d’insertion. Les applications de données à haut débit sont multiples et se retrouvent dans une variété de produits militaires et commerciaux, allant des drones militaires de surveillance aux télévisions haute définition.

Toutefois, l’usage le plus répandu est le traitement de données à grande vitesse dans l’industrie automobile, par le biais de diverses normes.

Les bus série tels que le réseau (CAN), le réseau d’interconnexion local (LIN), et FlexRay ont une longue histoire dans la conception automobile, mais chacun a ses avantages et ses limites. Alors que le CAN prend en charge un système multi-maîtres avec priorisation des messages, son utilisation est limitée par sa vitesse de transfert maximale de 1 Mbps, ce qui n’est viable que si la longueur maximale du câble n’est pas dépassée.

Le réseau LIN a connu de vastes applications pour des modules de portes, de toits ouvrants, de sièges et de climatisation, mais il n’offre qu’une vitesse de transfert maximale de 20 kbps. Le réseau FlexRay prend en charge des taux de transfert de données élevés, jusqu’à 10 Mbps, et permet à la fois transfert de données synchrones et asynchrones dans un environnement tolérant aux pannes.

VTAC

La complexité croissante d’interopérabilité et la demande pour des systèmes plus interactifs capables de signaler les données en temps réel nécessitent des transmissions de données à des débits toujours croissants. Par exemple, les véhicules équipés de RF, GPS, signalisation audio, bus série, écrans tête haute, écrans de tableau de bord, écrans et caméras de secours peuvent exiger des vitesses de test de 3 GHz (6 Gbps). L’abondance d’équipements électriques crée des challenges liés aux interférences électromagnétiques (CEM).

Pour lutter contre ces interférences, le VTAC a été conçu pour protéger l’intégrité des signaux et réduire les interférences des autres signaux de transmission.

PROTECTION DE L’INTÉGRITÉ DU SIGNAL

L’intégrité du signal est un élément critique pour toute installation de test, surtout lorsqu’il s’agit de tests avec des données à large bande. Les propriétés de la transmission du signal, tels que diaphonie, atténuation (perte d’insertion), perte de rendement, adaptation d’impédance et routage sont essentiels pour la réussite des tests. En outre, les connecteurs, les circuits imprimés et les câbles peuvent avoir un effet significatif sur la vitesse de transmission d’un signal et son intégrité. Chaque nouvelle connexion crée une opportunité de dégradation du signal. Tout défaut de transmission ou de réception d’un signal pendant un test crée un risque de données erronées qui sont alors traduites à tort comme un échec système ou autre problème non causé par l’appareil sous test.

Les fabricants de câble s’efforcent de concevoir des câbles à grande vitesse qui limitent les influences des interférences électromagnétiques, la diaphonie entre les différents signaux au sein du câble, maintiennent l’adaptation d’impédance et minimisent les pertes énergétiques du signal. Néanmoins, chaque demande est différente et les défis de l’adaptation de l’impédance et du contrôle des interférences ne peuvent être assurés que sur une application bien définie.

C’est là qu’interviennent les systèmes d’interconnexion de masse. Les systèmes d’interconnexion de masse encouragent une uniformité de conception, de connexion et d’exploitation. Le cas échéant, ils fournissent également une protection CEM supplémentaire. L’insert VTAC a été conçu pour être utilisé dans le cadre d’une interconnexion de masse, ainsi qu’avec de petits connecteurs secondaires, pour répondre aux exigences actuelles et futures des ingénieurs d’essais.

Les limites des autres solutions

Des solutions existent déjà pour de nombreux types d’applications à grande vitesse, mais beaucoup sont limitées. Les ingénieurs d’essais peuvent réaliser leurs propres faisceaux de test, mais ils se heurtent alors à des problèmes d’adaptation d’impédance. Par exemple, une liaison LVDS FPD-Link III peut rencontrer des problèmes lorsqu’elle est utilisée avec du câble Twinax, puisqu’elle est prévue pour une impédance de 25 ohms. L’insert VTAC a été conçu pour réduire au minimum les effets de transmission et de couplage de ligne, pour réduire les dégradations du signal. Le résultat est une connexion de 100 ohms qui permet d’accueillir deux paires différentielles par insert. Bien que les inserts VTAC créent une connexion supplémentaire dans le trajet du signal, ils n’ajoutent pas de perte de signal significative. VTAC s’avère ainsi être est une solution très fiable pour des taux de transfert de données jusqu’à 12,5 Gbps.

Là où d’autres solutions pourraient offrir 1000 à 2000 cycles de connexion/déconnexion, VTAC est certifié pour au moins 200 000 manœuvres, ce qui se traduit un taux de remplacement moindre dans le cycle de vie d’un projet. En outre, il est compatible avec plusieurs protocoles standard haute vitesse tels que : HDMI, USB 3.0 et 3.1, SATA, RosenbergerHSD, DisplayPort, SFP+, Cat 6, et plus encore. En termes de compatibilité, un ingénieur d’essai peut s’attendre à ce que l’intégrité du signal soit sauvegardée, tout en tirant parti de taux de transfert de données les plus élevés.

Conclusion

Les véhicules modernes peuvent contenir jusqu’à à 50 microprocesseurs qui régissent tout, de l’affichage des instruments et des contrôles climatiques aux systèmes de déclenchement d’airbags. Une panne d’un tel dispositif pouvant être potentiellement catastrophique, les ingénieurs d’essais automobiles portent une énorme responsabilité. Une communication en temps-réel entre le produit sous test et l’application de test via des transferts de données à grande vitesse est essentielle, afin de suivre les objectifs de couverture de test et de réduction des coûts. Des innovations produit telles que le VTAC garantissent la plus grande fiabilité des transferts de données à haute vitesse pour n’importe quelle application de test. Et comme il ne suffit pas de rendre la technologie uniquement plus rapide ; VPC prend des mesures pour garantir que l’intégrité du signal soit sauvegardée et que la fiabilité reste une priorité pour améliorer les applications industrielles.

Documentation à télécharger.